Une leçon pour la semaine !

Pour des milliers d’Africains, c’est devenu une destination phare. Le Canada, son faible taux de chômage et ses bons résultats en matière d’intégration attirent de nombreux aspirants au départ. Un chiffre illustre cette réalité : en dix ans, la communauté africaine a presque doublé, passant de 300 000 personnes en 2001 à 570 000 en 2011 (sur 33 millions d’habitants). Conséquence : à Dakar, à Alger ou à Lagos, la concurrence est rude entre les nouveaux candidats à l’exil, tous très motivés. Pour mettre toutes les chances de leur côté, certains font même appel à des « agences en immigration ». Dossier mieux ficelé, connaissance pointue de la législation en vigueur… Ils comptent sur ces spécialistes pour augmenter leurs chances de voir leur demande acceptée. Las, depuis une quinzaine d’années, le secteur est envahi par des structures peu regardantes qui n’hésitent pas à garantir logement, emploi et visa à quiconque s’attacherait leurs services. Des promesses aussi irréalistes que le marché est lucratif : ces sociétés facturent jusqu’à 2 000 euros le dossier. Sans garantie de résultat.

Enfin, dès lors  que vous prenez la meilleure résolution  de confier votre dossier à un organisme d’aide à l’immigration au canada, vérifiez tout d’abord votre éligibilité à un programme avant d’engager quelques démarches que ce soit.
Dans ce sens, vous avez une Association Canadienne sans but lucratif d’aide à l’immigration, reconnue sous le numéro 1168343425 au registraire des Entreprises du Québec, dénommée LE GITE QUÉBEC  qui vous apportera une aide efficace dans l’évaluation de votre profil dans un programme d’immigration.

Dès maintenant ,je vous conseille très vivement de remplir une demande d’évaluation de votre situation en remplissant le formulaire en ligne  au lien suivant: http://www.immigration-qc.ca  ,ainsi vous aurez l’heure juste sur vos possibilités d’immigrer au Canada!

Bien à vous.

BONNE SEMAINE !

 

A propos de Jules Bokot Kitjaka

quoi de plus beau que de faire ce que l’on fait avec AMOUR!

Une leçon pour la semaine !

Pour des milliers d’Africains, c’est devenu une destination phare. Le Canada, son faible taux de chômage et ses bons résultats en matière d’intégration attirent de nombreux aspirants au départ. Un chiffre illustre cette réalité : en dix ans, la communauté africaine a presque doublé, passant de 300 000 personnes en 2001 à 570 000 en 2011 (sur 33 millions d’habitants). Conséquence : à Dakar, à Alger ou à Lagos, la concurrence est rude entre les nouveaux candidats à l’exil, tous très motivés. Pour mettre toutes les chances de leur côté, certains font même appel à des « agences en immigration ». Dossier mieux ficelé, connaissance pointue de la législation en vigueur… Ils comptent sur ces spécialistes pour augmenter leurs chances de voir leur demande acceptée. Las, depuis une quinzaine d’années, le secteur est envahi par des structures peu regardantes qui n’hésitent pas à garantir logement, emploi et visa à quiconque s’attacherait leurs services. Des promesses aussi irréalistes que le marché est lucratif : ces sociétés facturent jusqu’à 2 000 euros le dossier. Sans garantie de résultat.

Enfin, dès lors  que vous prenez la meilleure résolution  de confier votre dossier à un organisme d’aide à l’immigration au canada, vérifiez tout d’abord votre éligibilité à un programme avant d’engager quelques démarches que ce soit.
Dans ce sens, vous avez une Association Canadienne sans but lucratif d’aide à l’immigration, reconnue sous le numéro 1168343425 au registraire des Entreprises du Québec, dénommée LE GITE QUÉBEC  qui vous apportera une aide efficace dans l’évaluation de votre profil dans un programme d’immigration.

Dès maintenant ,je vous conseille très vivement de remplir une demande d’évaluation de votre situation en remplissant le formulaire en ligne  au lien suivant: http://www.immigration-qc.ca  ,ainsi vous aurez l’heure juste sur vos possibilités d’immigrer au Canada!

Bien à vous.

BONNE SEMAINE !

 

LE QUOTIDIEN AU CANADA

LE QUOTIDIEN AU CANADA

Une rédaction de JULES BOKOT KITJAKA,

pour le compte du


Bonjour !
Bienvenue sur ma page .

Dans le Quotidien au  Canada, nous parlerons aujourd’hui  du COUT DE LA VIE AU CANADA; cela vous permettra d’avoir des éléments pour planifier vos dépenses  au canada.


* LE COUT DE LA VIE AU CANADA

Le Canada est un pays particulièrement prisé pour la qualité de vie qu’offrent certaines de ses grandes villes. À quel prix ? Tout dépend du poste de dépense, de la Province et de la ville dans laquelle vous choisissez de vous installer.

Précisons bien que les chiffres donnés correspondent à des moyennes et sont donc approximatifs.


Les principales dépenses

À l’arrivée

Vos deux premières semaines  au Canada vous donne le rythme de la vie, car il y a pas de choses à faire selon que vous venez comme temporaire ou permanent au Canada.

Vous dépenserez généralement plus d’argent en arrivant, ne vous affolez pas, c’est tout à fait normal. Il faut vous installer et acheter tout ce dont vous avez besoin, ce qui demande un budget plus ou moins important. Sans compter le fait que vous ne savez pas encore quels magasins sont plus intéressants que d’autres niveau coûts. Cela viendra avec le temps !

  • Hôtel/auberge en attendant de trouver un logement
  • Loyer lors de l’installation
  • Fournitures et électroménager (si votre logement est vide)
  • Vêtements (manteau et bottes notamment)
  • Forfait téléphonique
  • Alimentaire
  • Transports

Toute l’année

  • Loyer + charges (chauffage, eau, électricité et internet s’ils ne sont pas déjà compris)
  • Forfait téléphonique
  • Alimentaire
  • Transports
  • Divertissements
  • Éventuels frais médicaux non pris en charge par votre assurance

Le logement

APPARTEMENT meublé(795$/ mois ) à Montréal.
appartement non meublé (750 $/ mois) Montréal.

 

C’est un poste de dépense important et incontournable qui prendra une bonne partie de votre budget.

Au Canada, les prix varient énormément selon l’endroit où vous habitez. Les villes de Toronto et Vancouver par exemple, sont classées parmi les plus chères après Tokyo et Paris. Montréal est plus abordable bien que les prix aient augmentés ces dernières années.

Les agglomérations de taille moyenne (Calgary, Ottawa, etc.) et les petites villes proposent quant à elles des loyers assez bas.

Vous pouvez aussi faire de la colocation, ce qui est plus intéressant financièrement puisque vous partagez les frais.

Un appartement avec deux chambres vous coûtera :

  • Entre 600 et 1400 dollars à Montréal selon le quartier (centre ville plus cher).
  • Entre 700 et 1500 dollars à Vancouver et à Toronto (plus vous vous rapprochez du centre, plus c’est cher).

Voici la moyenne des loyers dans les principales villes canadiennes, pour un appartement avec 2 chambres (Source Canada Immigrants).

  • Montreal : 739$
  • Halifax : 1,005$
  • Winnipeg : 1,015$
  • Saskatoon : 1,091$
  • Ottawa : 1,132$
  • Edmonton : 1,227$
  • Toronto : 1,251$
  • Calgary : 1,322$
  • Vancouver : 1,311$

L’Ontario, la Colombie-Britannique, le Yukon et les Territoires-du-Nord-Ouest sont les provinces où le coût de vie est le plus élevé.

Les Trois plus Haut Gratte-Ciel de Montréal au crépuscule

Charges

Qu’elles soient comprises dans le prix du loyer ou pas, vous aurez des charges chauffage, électricité et eau. Celles-ci ne sont pas plus élevées qu’en France.

Voici une estimation provenant du site de RBC. 

  • Chauffage: La plupart des appartements sont chauffés au gaz naturel, au mazout ou à l’électricité. Les coûts vont dépendre de la saison (consommation élevée en hiver), de la ville et de la surface à chauffer.
  • Électricité: En moyenne, un ménage paie chaque mois 95 $ en frais d’électricité avec un équipement complet (lave-linge, lave-vaisselle, petit électroménager, etc). Si vous n’avez pas tout cet équipement, votre facture sera moins élevée.
  • Eau: Si vous habitez dans un centre urbain ou en périphérie d’un centre urbain, c’est la municipalité qui vous facturera les services d’eau et d’égout.

Communication

Téléphone cellulaire

Les forfaits mobiles sont assez chers au Canada et ne comprennent pas tous les services dont vous avez l’habitude en France (messagerie vocale, affichage du numéro, etc.). Il faudra donc payer plus si vous voulez y avoir droit. Les principaux détaillants de téléphones cellulaires sont les sociétés Rogers, Bell, Fido, Telus, Virgin Mobile, Solo et Koodo.

Coût moyen mensuel : de 40$ à 60$ (le coût de l’appareil est en plus).

Consultez notre article dédié : Le téléphone et internet au Canada.

Télévision par câble ou par satellite

L’abonnement aux services de télévision par câble ou par satellite est évidemment payant. Les prix varient selon le fournisseur, le type de forfait et les options choisies.

Coût moyen mensuel : de 25 $ à 50 $.

Internet

Ici encore, ne vous attendez pas aux « boxs » illimitées dont vous bénéficiez en France. Au Canada, l’internet coûte relativement cher mais vous pouvez tout de même trouver des forfaits à prix abordable.

Coût moyen mensuel : de 40 $ à 70 $.

Woman using her smart phone outside

Alimentation

Le coût de l’alimentation varie aussi selon l’endroit où vous vivez. En général, les fruits&légumes, les produits frais et les produits locaux sont plus chers qu’en France. Pour faire baisser le coût de votre panier tout en mangeant à votre faim, il faudra bien connaître les quartiers pour savoir où acheter telle ou telle chose (marché, épicerie bio, supermarché, etc.).

Coût moyen mensuel : de 200 $ à 300 $ environ (pour une personne).

Vêtements

Le Canada n’est pas le paradis du shopping, sachez-le ! En règle générale, les vêtements et les chaussures sont plus chers qu’en France, notamment si vous optez pour des matières de qualité. En revanche, le prix des affaires « techniques » (manteau par exemple) est plus intéressant ici. Pour le reste, nous vous conseillons d’aller faire un petit tour du côté des Etats-Unis où les prix seront beaucoup plus avantageux !

Impôt canadien

Pas vraiment besoin de s’inquiéter de ce poste puisque l’important des impôts est payé à la source. C’est ce qu’on appelle les retenues sur salaires.

Vous pourrez tout de même vous pencher sur votre déclaration d’impôts car les PVT bénéficient généralement d’une révision et d’un droit au remboursement (total ou en partie) de l’impôt qui a été retenu sur le salaire tout au long de l’année.

Taxes canadiennes

Lorsque vous achetez un produit ou un service, l’une ou plusieurs des taxes suivantes peuvent être exigibles :

Taxe sur les produits et services (TPS)

La TPS est une taxe fédérale de 5 % qui s’ajoute au prix de vente de la plupart des produits et services vendus au Canada. Elle est l’équivalent de notre TVA.

Taxe de vente provinciale (TVP)

À l’exception de l’Alberta, toutes les provinces imposent une taxe sur de nombreux articles neufs ou usagés (mais non sur les services). Cette taxe varie selon la province et le bien vendu (de 5 à 10%).

Taxe de vente harmonisée (TVH)

La Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador ont regroupé la TPS et la TVP pour imposer une seule taxe : la TVH. Il s’agit d’une charge additionnelle de 13 % (TPS de 5 % et TVP de 8 %) ajoutée au prix de vente des produits et services.

La TPS/TVH n’est pas facturée sur les produits alimentaires de base, les médicaments sur ordonnance, les services de santé et dentaire, ainsi que sur les immeubles d’habitation qui ne sont pas neufs.

Transports

Si vous prévoyez d’habiter en ville et que vous n’avez pas de voiture, votre budget devra tenir compte du prix des transports en commun. Au Canada, ils sont fiables et sécuritaires, et les prix sont raisonnables.

Carte mensuelle: de 40$ à 80$.

Transport autobus (un ticket) : de 1,95$ à 2,85$.

Si vous achetez un véhicule au Canada, il vous faudra bien entendu payer l’essence (prix plus bas au Canada), l’entretien, les réparations et l’assurance automobile, en plus du coût du véhicule.

Carburant : de 0,92$ à 1,15$/litre (Voir le coût par province ici).

Si vous achetez une voiture, l’assurance véhicule sera indispensable et vous demande un historique d’assurance, ce que vous n’avez pas ou qui n’est pas reconnu, de sorte que vous paierez le maximum dans la plupart des cas.

Vancouver

Santé – Assurance

 

 

La prise en charge de la santé est provinciale : chaque province dispose de son propre régime de santé. En tant que PVT, vous n’aurez bien sûr pas droit au régime d’assurance-maladie canadien. C’est pour cela que vous devez avoir souscrit à une assurance santé PVT avant de partir.

La santé coûte cher au Canada. En général, les Canadiens sont couvert via leur emploi. Quant à vous, vous serez donc couverts par une assurance française.

Cependant, tout dépend de la formule que vous avez retenue, elle couvrira plus ou moins d’aspects (en général, pas la gynécologie, dentiste, ophtalmologie). Le reste sera donc à votre charge.

Divers

Alcool et tabac : environ 8$ le paquet, minimum 13$ une bouteille de vin

Place de cinéma : de 11.50 $ à 13 $

Repas au restaurant (1 personne) : De 10 $ à 25 $

Repas, restauration rapide (1 personne) : De 4 $ à 6 $

Envoi d’une lettre à l’intérieur du Canada : 0.85 $

Envoi d’une lettre à l’étranger : 2,50 $

En bref, tout dépend de votre séjour et de vos exigences. Si vous venez pour quelques mois seulement et que vous comptez voyager, vous n’aurez pas les mêmes dépenses que ceux qui viennent s’installer un an pour travailler ou s’établir de façon définitive.

Donnons-nous rendez-vous pour un prochain numéro du Quotidien au Canada.

Vous souhaitez déposer une demande d’immigration au Canada  et vous avez

besoin de l’aide d’un organisme sérieux, honnête et reconnu,  Contactez:

LE CENTRE INTERNATIONAL D’AIDE A L’IMMIGRATION AU CANADA.

A propos de Jules Bokot Kitjaka

quoi de plus beau que de faire ce que l’on fait avec AMOUR!